Réconfort de la Gygy acte 3

Publié le par Dolly

Me voilà de retour du rendez-vous de la gynécologue .

Elle m'a énormément rassurée êt j'en avais bien besoin ....

Bon resumons . D'après elle rien de catastrophique . Mais c'est une gynécologue Bisounours ou quoi ? Bref un peu moins de zozos que la normale êt de type feneants . merci je le savais déjà .

Elle nous a dis qu'il fallait traiter l'infection dans un premier temps , c'est parti pour une cure de 20 jours de cachets pour mon homme êt moi afin d'éradiquer cet agent pathogène .

Apparement sa peut jouer sur la qualité des zozos . Ensuite des vitamines pour les booster êt les rendre plus fort . Êt ce pendant 3 mois . Pourquoi ? Voilà la minute médicale : Car comme elle a dis les zozos se renouvelle tous les 70 jours donc cure jusqu'au prochain spermo fin novembre début décembre . La baisse du tabac ou même l'arrêt serait un plus également . voila le programme de mon homme . Êt moi ? Je m'en sors pas aussi facilement ... Acide folique , ovule pour la glaire , vitamines êt bien entendu cachet pour enlever l'infection ! Faite le calcul sa fait déjà pas mal de cachets pour ce bébé qui ne vient pas ..... Bref . On fera avec hein ?

Elle est mega (trop) optimiste . Elle souri êt dis bon vous avez compris le spermo dans trois mois les taux seront bien meilleurs sauf si évidemment ya grossesse..... C'est une blague madame ?

Et si résultat sont mauvais ? Elle nous dessine un vagin êt un utérus êt nous explique l'insémination artificielle . Sa a l'air tellement simple avec elle . On recueille du sperme , elle l'injecte dans le col . Êt PAF sa a fait des chocapics . Non pardon je fissure avec tout sa . Médicaliser le plus beau geste de donner la vie je trouve sa exagérer . Moi qui déteste tous les médicaments .... Êt dire que certaines sont enceintes d'un seul coup enfin bref la nature est parfois violente mais ce n'est pas le débat ici ...

Voila je ressors de chez elle , direct la pharmacie . En rentrant de chez moi je regarde toutes les boîtes sur la table .... Mon homme est motivé bien heureusement . Moi moins . Mais je veux cet enfant ....

En conclusion , soit je tombe enceinte naturellement d'ici décembre ... Soit on entame le dossier pour une IA .... Voila ...

J'ai trouver des informations vraiment claires sur l'IA :

Qu'est ce que l'insémination artificielle?

C'est la méthode de procréation médicalement assistée la plus ancienne. Elle se fait dans le col ou dans le fond de l'utérus. Elle permet une préparation du sperme en laboratoire, assurant une optimisation du pouvoir fécondant du sperme. Elle est indiquée dans les hypofertilités ayant pour origine le col utérin, une oligospermie, certaines causes immunologiques , l'éjaculation rétrograde ou certaines hypofécondités inexliquées.

En pratique : comment ça marche?

Constitution du dossier administratif :

Il y a plusieurs conditions à remplir pour une insémination artificielle :

  • Etre mariés ou pour les concubbins, justifier d'une vie commune de plus de 2 ans.
  • Photocopies des cartes d'indentités du couple.
  • Une demande de prise en charge à 100% par la sécu à envoyer au médecin conseil.
  • Tests sanitaires négatifs pour les 2 : HIV (SIDA), syphylis, chlamydiae, hépatites B et C.
  • Pour l'homme : un spermogramme avec test de survie, une spermoculture, un ECBU.
  • Une feuille rose de Demande d'Assistance Médicale à la Procréation remplie par les 2 partenaires et le médecin en 4 exemplaires (1 pour le gynéco, 1 pour le biologiste, 1 pour le couple et 1 pour le dossier administratif). Elle est valable pour l'ensemble des méthodes d'AMP.
  • Une feuille verte de Consentement en Vue d'Insémination Artificielle, remplie comme la feuille rose, en 4 exemplaires par le couple et le médecin. Elle n'est valable que pour 1 tentative.
Stimulation ovarienne et programmation de l'ovulation :
  • Il va d'abord produire une stimulation ovarienne par injection(par Puregon® par exemple) pour obtenir la formation d'un ou deux ovocytes maximum. La dose de médicaments à injecter sera déterminée et prescrite par le médecin. La maman s'injecte tous les jours le produit en commençant 2 à 4 jours après l'apparition des règles. Vers J8-J9 (J0 étant le premier jour des règles), on effectue une prise de sang pour doser le taux de FSH (l'hormone qui aide à la production des ovocytes) et d'oestrogènes ainsi qu'une échographie intravaginale pour déterminer le nombre d'ovocytes et leur développement et la mesure de l'endomètre utérin. Une fois ces informations réunies, le gynécologue déterminera s'il faut diminuer ou augmenter la dose de médicaments à injecter et quand arrêter les injections.
  • Ensuite, on provoque l'ovulation par une injection d'Ovitrelle® par exemple (en sous cutanée que l'on peut faire soi-même). L'ovulation aura lieu dans les 48 à 72 heures après l'injection.
La préparation du sperme:
  • Lorsqu'il s'agit d'un donneur, le sperme est congelé et conservé dans des banques de sperme. Les règles sont très strictes : le donneur subit un examen médical complet pour déceler les éventuels problèmes de santé et troubles psychologiques. Il doit répondre à certains critères pour être donneur : avoir moins de 50 ans, être en bonne santé, être marié et avoir des enfants, son épouse doit avoir donné son consentement. En outre, le sperme du donneur ne sera pas utilisé pour plus de trois grossesses menées à terme.
  • Lorsqu'il s'agit du conjoint, on utilise du sperme frais. Le conjoint va au laboratoire (3 heures environ avant l'heure prévue de l'insémination) pour effectuer son recueil de sperme. Le sperme est alors analysé : si le recueil est insuffisant, on peut être amené à en redemander un dans la demi-heure qui suit pour le compléter. Ensuite, le sperme est optimisé : on supprime les spermatozoides anormaux et on améliore quelques caractéristiques comme la mobilité. Le sperme ainsi préparé est prêt à être emporté par le couple qui doit conjointementsigner un papier pour le retirer.
L'insémination :
  • La fécondation est pratiquée directement dans le corps de la femme, soit à partir du sperme du conjoint , soit en utilisant le sperme d'un donneur anonyme (IAD).
  • La femme est allongée, en position gynécologique. On introduit un spéculum dans le vagin pour visualiser le col utérin. Ensuite, le sperme est alors contenu dans un cathéter très souple et très fin qui est introduit dans le fond de l'utérus par le col. C'est un geste peu douloureux voire indolore.
  • Une fois l'insémination réalisée, la femme reste environ 5 minutes dans la position gynécologique puis peut continuer de suite à vivre de façon normale (sans précaution particulière).

Souvent après une insémination, la femme est mise sous traitement progestatif (par capsule vaginale) pour mettre l'utérus au repos et favoriser la nidation et donc la grossesse. Le diagnostic de la grossesse est réalisé par prise de sang (on recherche le ßHCG) 15 jours après l'insémination. Si le résultat est positif, on fait à nouveau cette prise de sang 48h plus tard pour confirmer le caractère évolutif de la grossesse. Si le résultat est négatif, on attend la survenue des règles et on recommence les injections. On a droit à 6 tentatives. Cette méthode est assez concluante : la probabilité d'aboutir à une grossesse par insémination est de 20%, dans les six mois est de 60 à 70% avec du sperme frais et de 55% lorsqu’il est congelé.

Ce qui est rassurant c'est qu'elle est super rapide .... Sa va passer très vite je pense ! Enfin j'espère !

Réconfort de la Gygy acte 3
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article