Il en faut peu pour être heureux :)

Publié le par Dolly

Il en faut peu pour être heureux :)

Entre deux pipis nocturne , avant de me rendormir mes pensées vagabondes un peu .

Un peu bipolaire sur les bords la fille .



D'un côté je me sens vraiment heureuse et chanceuse , je repense aux mois précédents , a l'attente , au fait qu'on allait partir en insémination artificielle , et puis ce petit miracle , cette surprise inattendue , ce bonheur qui m'a prise à la gorge , et qui est la bien au chaud .

Je réalise que tant de femmes aimeraient être à ma place , dois-je me plaindre ? Non . Surement pas .

Mais d'un autre j'ai l'angoisse , de l'inconnu , de devoir tout gerer même si je suis bien épaulée , car mine de rien les jours avancent , doucement mais sûrement . Et chaque jour devient concret , chaque jour me rapproche de mon petit miracle ...

Est ce pour cette raison que je me préserve un peu ? Que j'attend avant d'acheter L'échographie du début avril ? Aucune idée .

Mon homme le vit super bien il est tres à l'écoute . Tout mon entourage est d'abord un peu choquée car on a jamais parler de notre envie de bébé , puis heureux et reste à mes petits soins . Sa me rassure . Toutes les copines qui ont déjà des enfants sont là pour moi .

Du coups malgré toutes ces interrogations , je reste assez calme se qui m'impressionne . Moi qui a toujours été égoïste et pourrie gâtée , me voila à penser à mon petit miracle . Pour une fois quelqu'un passe avant moi . Pour une fois , je pense pas à mon propre nombril , à mon bien être personnel , à sculpter mon corps .

Je pense à mon petit miracle de plus en plus , chaque jours qui passent , je regarde mon ventre s'arrondir et je me surprend à admirer cette beauté de la nature ... Surprise à etre légèrement idiote devant le miroir moi qui est toujours eu horreur de sa ...

Au lieu de penser a toutes ses questions je préfère vivre teanquille . Sans trop m'imaginer de choses . Je vais laisser mon petit miracle grandir tranquillement sans stress et je vais patienter jusqu'à l'échographie ...

Commenter cet article