Incomprise de A à Z

Publié le par Dolly

Je suis revenue du rendez vous de la gynécologue complètement démoralisée .... Je me suis sentie non écouté et au final je suis vraiment déçue . Elle connaissait pourtant ma cousine donc je pensais avoir une oreille attentive vis à vis de mes angoisses toujours persistantes : le fait que je n'aime pas sortir de chez moi, le fait que j'ai des baisses de moral inexpliquée, le fait que je me sente mal dans ma peau par période .... Toutes ces petites choses qui m'alertent car auparavant je n'ai jamais eu ce genre de comportement .

Je voulais lui confier tout cela, avoir un professionnel qui saurait m'écouter, me conseiller... Au final je n'ai pas eu ce soutient , j'attendais vraiment ce rendez vous pour avoir un avis extérieur, discuter, vider mon sac, voir si cela était grave ou pas ?

Je lui ai dis clairement que vu mon état psychologique actuel je ne me sentais pas de reprendre le boulot dans une semaine ... (oui mon congé maternité est passé tellement vite !) .

A t'elle cru que j'étais comme celles qui veulent frauder, celles qui veulent prolonger leur congé par égoïsme, moi qui aime tant mon boulot !

Ne crois t'elle pas que cela me peine énormément de ne pas être celle que j'étais avant , aussi enjouée ? Elle croit que cela m'amuse de rester enfermer chez moi à angoisser ?

Bon en résumé, elle m'a fais une échographie endo vaginale, tout est bien remis à sa place, j'ai pu voir mes deux beaux ovaires .

Puis elle m'a donné une prise de sang à faire à cause des saignements persistants en disant que c'était normal et qu'il fallait attendre deux ou trois cycles pour que tout se remette dans l'ordre... Donc je continue quand même ma pilule.

Voilà ce qu'elle a noté sur l'ordonnance : NSF plaquettes, puis pour le fer et enfin BHCG au cas ou grossesse .... Comme si cela était possible ... Enfin je n'espère pas du tout en ce moment vu mon état ! Elle m'a prescrit du tardyferon (car je suis fatiguée à cause des 15 jours des saignements) et du exacyl soit disant pour arrêter les saignements... Je vais attendre la fin de ma plaquette avant d'en prendre (je ne suis pas pour me bourrer d'hormones)....

Je suis donc sortie de mon rendez vous avec une ordonnance et cette phrase débile : sa vous fera du bien de sortir et de reprendre le boulot je pense !!!!!!!

Non mais elle a rien compris à moi , à mes questions, à ce que je ressentais, elle m'a juste congédié vite fait bien fait en disant que sa ira mieux avec la reprise du boulot ! Je me suis sentie seule, non soutenue et fragile ....​

Non mais elle a pas compris que je ne me sens pas de reprendre, si vite, surtout avec mon boulot, qui demande énormément de contact humain, comment pourrais je avoir de l'empathie envers les autres, alors que moi même je suis mal dans ma peau ? Comment sa pourrais aller mieux , moi qui n'aime plus sortir, plus voir les gens ? Alors que mon boulot c'est au contraire aller vers les gens, les conseiller, les aider, comment faire si on ne m'aide pas moi même ?

Enceinte on est vraiment soutenue et conseiller tout le long avec des examens à outrance, mais une fois que l'on a accouché on est un peu comme livrer à nous même, seule avec nos angoisses, nos doutes, nos peurs . Je pense sincèrement qu'il manque un maillon dans cette chaine, il faudrait un suivi post grossesse pour chaque femme ... On se sent fragile et on a besoin d'une oreille attentive et on ne sait pas vers qui se tourner ! Et même envers la gynécologue qui je pense et bien placé ne nous écoute pas, ne nous comprend pas . Au final on est quand même mal et toujours sans soutien ni main tendue .....​

Je suis donc sortie stressée, que faire , que faire ???

Dernière solution, je vais donc voir mon médecin traitant, les larmes aux yeux . Je dois dire que mon médecin traitant, il me vois rarement. Depuis que j'ai déménagé et que mon ancien médecin traitant est décédé (c'était le médecin de toute ma famille), j'ai pris un médecin un peu par dépit selon là ou j'habite. D​onc il ne connaît rien de ma vie ni de moi clairement . Donc je ne sais pas comment cela va se passer, je ne sais pas si lui aussi va me rabrouer .....​

J'y vais franchement en sachant bien que lui aussi va me mettre un stop, en plus si une femme ne me comprend je ne vois pas pourquoi un homme y arriverait ?

Je rentre dans son bureau, le médecin est proche de la retraite, il doit connaître les maux d'après grossesse. Je lui explique le fait que je dois reprendre et que mentalement je ne me sens vraiment pas de reprendre ....

Il ne me pose pas plus de question, me demande les dates exactes et il me fait un arrêt de travail de 15 jours après mon congé maternité soit jusqu'au 10 novembre !

Sa me fait un peu de répit . Je suis super soulagée et je rentre le cœur plus léger. Maintenant je dois faire des efforts pour reprendre confiance en moi . J'ai eu de la chance de prolonger mais sa ne sera pas éternel il faut que je prenne sur moi et que j'essaie de sortir par moi même .

Donc beaucoup d'émotion aujourd'hui entre déception, peine puis soulagement ....

Plus qu'à l'annoncer à mon patron prochainement sa risque aussi de poser problème ....

Car si je reprend le 10 novembre, je compte prendre à la suite les congés qu'il me reste car sinon je les perds car on ne peut pas les reporter pour l'année prochaine, et me mettre à 80% et donc ne pas bosser mon lundi ! Pour moi cela est très clair plus qu'à avoir l'aval de ma chef .....

Incomprise de A à Z

Commenter cet article

GToch 13/10/2016 09:45

Ça me peine tellement de te lire aussi mal en point... Et je comprends mieux pourquoi tu restes enfermée avec ton petit poussin...
Mais tu ne pourras pas sortir de cette spirale toute seule, il te faut trouver la bonne personne.
Dans chaque service de maternité, ils ont un psychologue rattaché. Ils font souvent appel à lui pour les césariennes et les accouchements difficiles... Mais pour "vider" ton sac et te faire écouter, c'est peut-être la bonne personne ?
Je n'ai pas tout relu, mais tu semblais avoir trouvé une très bonne Sage Femme en qui tu avais confiance. Pourquoi ne pas prendre un rendez-vous avec elle ?

Il faut vraiment que tu trouves cette oreille qui te fait tant défaut...
Bon courage !!!

Dolly 13/10/2016 12:20

Oui je me suis enfermé là dedans ... J'espère que sa va aller mieux ...