Toujours en silence radio

Publié le par Dolly

Ça fait deux semaines pile que nous sommes en silence radio. Un silence radio établit par nous même. On dirait que ça fait une éternité pour moi tellement je ressens son manque. Surtout le soir ou j’ai des larmes qui me montent. Une fois que j’ai pleuré ça va mieux et pourtant dans ma vie je peux vous assurer que je suis comblée et heureuse. J’ai trouvé un équilibre parfois ou chaque domaines de ma vie a été épuré pour arriver à cette parfaite complétude. Et je me sens enfin moi même et enfin épanouie mais à quel prix. Le prix des remises en questions, des montées d’angoisses... Ce long tunnel noir ponctué heureusement de ces moments avec lui si doux. Comme si les jours entiers où j’étais si mal valaient ces quelques instants, ces quelques secondes de douceur à ses côtés. Je sais au plus profond de moi que c’est la fin. Ce chemin, mon chemin, depuis cet été 2015 ou ma vie a basculé. Ou sa rencontre a permis cette transformation. Ou grâce à lui aujourd’hui j’ai retrouvé ma joie de vivre et mon bonheur. C’est à lui que je le dois...

Parfois dans ce parcours on doute, on se dit qu’on a tout inventé. Et pourtant on a une petite voix, cet instinct qui nous dis que non. Que ce n’est pas un gros con qui joue avec nous, ce n’est pas un manipulateur non plus. Je sais au plus profond de mon âme que c’est lui, ma vrai moitié. Jamais il n’aurait eu l’intention de me faire souffrir. Mais cet amour est si fort, si pur que nous ne pouvons tout simplement pas rester ensemble. Chaque éloignement est à la fois douloureux mais nécessaire afin que nous puissions décharger toutes ces mémoires. Runner et chaser désormais quelle importance. Je ressens que je suis enfin devenu un papillon et je me suis libérée de toutes ces douleurs et de ce faux self. Je respire à nouveau, je respire la vie, je respire la joie. Mais j’ai tellement souffert que j’ai du lâcher prise. Je m’en remets au timing du Divin. Et j’ai une fois inébranlable. Mes doutes durent quelques secondes mais après je reviens sur le droit chemin et je me dis que non. Je reçois tout cet amour qu’il m’envoie, mon coeur vibre, pleure. Mon coeur sait qu’il est là. Qu’il travaille sur lui. Qu’il reviendra quand il aura repris des forces. Je n’arrive plus à lui en vouloir. Mais il doit apprendre seul. Trouver la solution seul comme j’ai pu le faire. Le triangle de karpman (bourreau, sauveur et victime) ne doit plus exister entre nous. Afin qu’il puisse atteindre son unicité, il doit agir. Il doit lui aussi se sortir de son environnement toxique, de cet peur de l’engagement. Nous avons tellement désiré ce moment. Nous savons ce que nous devons faire et nous sommes guidé. 
 

Hier soir je suis tombée sur des messages sur son profil Instagram et facebook qui ne m’ont pas fait plaisir. Je sais que je ne dois pas l’espionner. Il sait que je le fais. Et ça m’a mise à terre et déchirée mon coeur. La blessure d’abandon, sa propre blessure m’a prise à la gorge. J’ai senti ce qu’il avait du ressentir toutes les fois où je l’avais laissé et mis de côté par le passé. Quoi de plus pire d’être abandonné par notre jumeau. J’ai pleuré intensément pour évacuer. J’ai accueilli ce sentiment, je suis allé en profondeur. J’ai pleuré cet  amour et je lui ai pardonné toutes ses erreurs dans ce parcours. Je me suis également pardonné. Peut importe ce qu’on a pu faire chacun de notre côté, les choix sont bons dans ce parcours. Ils nous permettent d’avancer et de voir que notre lien est plus fort que tout. J’ai envie de faire table rase du passé. Reprendre et retrouver ce bonheur dans ses bras. L’insouciance que l’on avait. Cette nostalgie si douce dans ce monde. Il est ma raison, ma joie dans mes heures les plus sombres. Mais j’ai si souffert de son absence. 
 

Alors je fais ce choix de tourner la page. Cette page du passé pour faire table rase des erreurs. Je recommence un nouveau chapitre de ma vie. Je ne veux plus passé par ce que j’ai vécu, mes douleurs, mon infinie solitude et ma tristesse intense. Le passé, ce parcours m’a forgé et je n’oublierai pas toutes ces épreuves mais il faut aller de l’avant. Il faut être forte. J’ai mon train à conduire. Cette volonté de vivre, d’être équilibrée. D’être et de me suffire à moi même en premier. Sans mon autre. Il doit passé par le même parcours. Il doit se délester de ses peurs les plus profondes, de ses croyances limitantes. Il doit lâcher prise lui aussi. Écouter son intériorité. Arrêter de lutter. Je sais qu’au fond de lui il le sait. Il sait ce qu’il doit faire. Il se renseigne, il agit. J’en ai la conviction. De mon côté je retrouve la joie de vivre. J’apprends chaque jour de nouvelle choses, j’ai la soif d’être en vie, de respirer. Je me sens vraiment en adéquation avec moi même.

J’ai foi en la Source. Elle m’a récompensé de mes efforts par cette abondance. Je suis fière d’être là. Et je continuerai de donner de l’amour inconditionnel et d’en recevoir. Je propagerai cette lumière à travers mes proches. Je développerai mes dons. Je resterai dans la lumière car je suis un être de lumière. J’ai pris confiance en moi dans l’intégrité. Les gens viennent à moi spontanément et je ressens mon aura qui brille de mille feux. A t’il une tierce, est il en couple, à t’il des ennuis avec la justice, avec ses parents, des soucis de santé... Je dirais que oui il est dans une nuit noire de l’âme. Il se débat contre ses démons. Comme j’ai pu le faire. Il doit dégager toutes les choses négatives pour que rien ni personne ne se mettent au milieu de notre histoire... Sinon il subira encore et encore les foudres karmiques... Je ne lui souhaite pas. Je lui envoie de l’amour en 5D et j’espère que son éveil spirituel avance bien de son côté.

Toujours en silence radio
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article