Au bords de la rupture de nerfs !!!!

Publié le par Dolly

Au bords de la rupture de nerfs !!!!

Attention phase descente. Grosse dépression en cours. Tristesse absolue. J'avais pris trois jours de congés pour me reposer et profiter de mon fils, puisque Madame V est en congés. En théorie donc ! Tout allait bien. Sauf que...

J'ai passé une nuit de merde et je suis borderline. Je suis à deux doigts de peter un cable. Je n'en peux plus. La fatigue est super intense. Je suis au bord du gouffre. Les larmes coulent toutes seules.

Mon fils s'est réveillé à 3 heures du matin et heureusement que je ne bosse pas hein ! Je ne sais pas comment je vais tenir avec la fatigue accumulée. Je vais devoir être patiente et j'ai peur car sans sommeil je suis complètement folle. C'est le truc qui me rend hystérique...





En plus, mon homme a fait une crise de somnambulisme également dans la nuit donc j'ai du encore une fois me levée. Et le recouché. En plus il ronfle donc impossible de trouver le sommeil à la suite de sa. Bref je suis au bout du bout... Avec tout sa, les chiens ont voulu sortir pisser donc c'est sa qui a réveillé mon fils.

C'est 3h43 du matin. Mon homme est sur le canapé. Encore une prise de tête. Et mon fils a les yeux grands ouverts du coup. Dois je sauter d'un pont ? Je ne demande rien juste dormir. Je vais devenir folle. Je demande de l'aide.

En plus mon couple va au plus mal et je cogite quand je ne dors pas. Je ne ressens presque plus rien pour lui. Je n'ai plus d'attirance d'ailleurs. Et je vois que je me rapproche de Alien, ce qui me rend triste parce que ce n'est pas mon but. Mais je suis telllement dans une passe compliqué physiquement avec ma fatigue et mentalement avec les disputes que j'ai besoin de décompresser et de parler...

4h40 et toujours debout. Je pense que la journee va être longue et dure. Mon homme s'est levé et prend le relais car je pleure de fatigue. On est obligé de le bercer dans sa poussette.

Je rêve de m'allonger sur mon lit et ne penser à rien. Juste dormir 24h. Histoire de recharger les batteries. Je vais appeler ma mere mais je sais qu'elle a quelque chose de prévu donc elle ne pourra pas m'aider aujourd'hui. La journee va être longue et dure. Ces dans les moments comme celui ci que j'ai envie d'être partout sauf ici...

7h02. Mon fils prend son biberon. J'ai dormi 2h dans la nuit donc et sur le canapé. Sommeil pas du tout réparateur. J'ai la gorge sèche. Un mal de dos. Ses yeux avec des cernes.

La journee s'est bien passée. Même si j'étais crevée. Il a été grognon et je pense bien que ce sont ses dents qui le font souffrir. Je lui ai donné du camomilla en unidose et sa a bien fait effet. Il a bien dormi l'après midi. Et j'ai pu moi aussi me reposer.

Il est grand temps que mon fils dorme dans sa chambre. Je pense que c'est le déclic. Je ne peux pas me permettre de faire cela toutes les nuits. Je risque de tuer quelqu'un. Dans la journée avec mon homme on va mettre son lit dans sa chambre. Enfin. Bien sûr j'ai un babyphone. Ainsi que le tapis qui scande les mouvements... Et puis il va bientôt avoir 9 mois donc c'est le moment où jamais !

Commenter cet article

Béatrice 03/05/2017 14:07

J'ai déjà passé plus d’une nuit blanche, c'est horrible ! C'est dans ces moments-là qu'on se rend compte qu'être maman, c'est très difficile. Parfois, j'ai l'impression que je vais être engloutie par tout ce que j'ai à faire. En plus, je me charge de tout à la maison, car mon mari part tôt au boulot et rentre tard.