Et la princesse est devenue maman !

Publié le par Dolly

Et la princesse est devenue maman !

L'anniversaire de mon fils m'a permise de voir des choses positives comme négatives... Faisons un petit point.


Je suis contente car j'arrive enfin à me détendre. Il a un an passé. C'est plus un nourrisson. Il ne pleure plus pour rien. Je le comprend parfaitement désormais. Je stresse beaucoup moins. J'apprends à prendre sur moi et à souffler un bon coup et à avancer. Quand je relis mes anciens articles c'est vrai que parfois j'étais en plein desarroi. À certains moments, je doutais de moi. J'étais même mal... Et surtout avec le manque de sommeil. Maintenant je me dis tant pis, je dormirais plus tard. J'ai plus de recul sur les événements. Même si parfois je doute encore un peu, je pense que les repères principaux sont posés. Il faut le temps de s'apprivoiser, le temps de trouver sa place de maman. C'est pas simple. Il faut se remettre en question constamment. Moi qui étais nombriliste je me surprend à me faire passer en dernier. Après mon fils. À qui je lui voue un amour inconsiderable, un amour même fou... Car fusionnel. Mais presque toutes les mamans diraient cela non ? On ne se rend pas compte de la chance que l'on a d'avoir son enfant. Le serrer dans ses bras. Sentir son odeur. Lui dire je t'aime chaque jour, chaque seconde.

J'ai toujours cette pensée à toutes les femmes qui n'ont pas ce bonheur. Qui attendent désespérément d'être enceinte. Qui passent par la PMA. Par l'adoption. Je pense à elles. Parce que moi j'ai (juste) attendu 15 mois mais c'était une éternité. C'est rien comme parcours. Mon petit miracle est arrivé en secret. Loin de la PMA et c'est peut être cette chance la qui fait que je me rend compte que d'être maman c'est un don du CIEL. On oublie trop facilement par quoi on passe.

Moi j'oublie pas les rendez vous du gynécologue, les spermogrammes, le test de Hunner... Les doutes que j'ai pu avoir de ne jamais devenir maman, la jalousie de voir d'autres femmes enceintes, la surprise de mon test de grossesse positif, la joie et le soulagement que mes échographies soient bonnes, la peur de la MAP, l'extase d'arriver à 36 sa + 6, la phobie du déclenchement, l'angoisse qu'il aille bien, le bonheur indescriptible quand on me la poser sur moi, la fin de ce parcours d'essai bébé, de grossesse pour etre enfin maman !!! Et puis arrive forcément les interrogations, si je suis une bonne mère, si je vais y arriver, si je fais bien les choses. Et je m'en suis sortie, malgré les premiers jours certes difficiles mais quand je vois ce parcours, ce cheminement que j'ai pu faire, je suis fière car je ne me pensais pas capable...

Au final les mauvais moments sont effacés par les bons. Oui on oublie mais que les côtés négatifs. La MAP non mais pourtant on se surpasse et quand tout cela est derrière nous et bien on est folle parce qu'on se dit que le prochain se passera surement mieux. Alors qu'avant on me parlait d'un second je devenais folle...

Bon il y a aussi des mauvaises choses. Quand on devient parents. Le cercle social se modifie forcément. La fille que je considérais comme une soeur par exemple ne se souvenais pas de l'anniversaire de mon fils. Et sa je lui pardonnerai pas. C'est une date importante pour moi. Et elle aurai du le savoir. Sa me rend triste. Beaucoup de gens ont oublié son anniversaire d'ailleurs il y a pas qu'elle... Je pense que je ne ferais plus d'effort envers personne. Je vais faire ma vie avec mon fils et mon homme...

D'ailleurs en parlant de mon homme. Sa va mieux. Il m'a offert une rose rouge le jour d'anniversaire de notre fils. Sa ma fait un peu plaisir. On se prend encore un peu la tête pour des broutilles mais on met de l'eau dans notre vin et c'est vite oublié. Et quand le soir ou le matin il me prend dans ses bras... J'oubli tout... Et je me dis que malgré tout je ne sais pas si j'arriverai à vivre sans lui. Apres je ne sais pas si c'est de l'amour véritable. Peut être une habitude car sa fait plus de 10 ans qu'on est ensemble. On ne peut pas effacer notre relation. On a passer notre permis ensemble, on a fêter notre CDI, on a eu notre premier appartement, puis notre maison...

Toutes ces étapes qui nous rapprochent. Je ne me pose pas de question. Je m'en suis assez poser. Je vis au jour le jour. Profitant de chaque instant car la vie est précieuse. On a tendance à oublier cela...

En conclusion je dirais que devenir maman m'a permise de grandir et me surpasser ! Il va maintenant falloir que je me détende afin d'être plus calme et sereine vis à vis de mon couple mais aussi de mon fils... La princesse égocentrique et devenue grande... Et je suis fière de cela !

Commenter cet article