Être maman c'est tout un art

Publié le par Dolly

Être maman c'est tout un art

Devenir parent . Devenir une mère sa chamboule une vie . Sa chamboule tous les repères qu'on a construit jusqu'à présent . On passe de l'individu excentrique à une personne angoissée . On ne pense plus à soi mais on craint pour son enfant . Tout ce qui semblait innoncent hier devient quand on est maman potentiellement dangereux . Parfois quand je pense à cela j'ai mon stress qui remonte . Lors de ma séance de rééducation du périnée hier ma sage femme en rigolant ma dit que mon fils n'est pas prêt d'avoir un scooteur . Elle a raison . Tout me fait peur . Les pedophiles , les assistantes maternelle qui secouent les enfants dans les faits divers , la pollution ... quand je me renumere tous les dangers j'ai envie de le remettre dans mon ventre . Au moins il etait en sécurité . Au moins personne ne pouvait le regarder . Le toucher . L'observer . Chaque fois que quelqu'un le prend dans ses bras que ce soit mon entourage , amis , famille , collègues . Je n'aime pas . Je n'aime pas qu'on me le tripote . Qu'on me dise qu'il est beau . J'en deviens méfiante . Je le veux que dans mes bras . C'est mon bébé . Je ne supporte pas cela . Je veux qu'il s'intéresse à moi . Sa mere . Moi qui est mis tous ces long mois à le rêver , à le concevoir , a l'attendre . À patienter . À lutter contre toutes mes angoisses de l'enfermement du à l'alitement . Maintenant je mérite de le chérir et je ne veux pas le partager . Je n'en ai pas envie . Quand je pense à madame V je me dis que peut être c'est une psychopathe déguisée et qu'elle va lui faire du mal . Et que moi je ne pourrais pas vivre sans mon fils et que j'en mourrais s'il se passait quelque chose .

Voila mes angoisses permanentes . Mon cerveau pense tout le temps à cela .



Heureusement d'avoir trouvé ce système : le minimaliste , le fait de ranger pour s'aérer l'esprit me calme sur le moment. Ce qui me permet de souffler . De revenir à des pensées plus saines . À un plus grand calme . Heureusement car je deviendrais folle et aigrie . Je pense à noel en ce moment aux repas de famille et je me dis que tout le monde va vouloir le prendre dans les bras , lui faire des bisous ... et sa me rend malade . Et j'angoisse . Je ne veux pas . Je ne veux pas de leurs conseils , des moi je faisais comme sa ... et autre leçon de morale ... c'est assez dur deja toute cette responsabilité que j'ai vis à vis de mon fils . Avant je n'avais pas de responsabilité et ce même envers moi et la je suis responsable de ce petit être si dépendant de moi . Je dois lui apporter joie et bonheur et j'avoue que je me met énormément de pression . Je m'en rend compte .

Alors afin d'éviter de penser , je range ma maison . J'elimine le superflu , je jette . Je donne . Je garde que le plus précieux à mes yeux . Des qu'un objet que je tient dans ma main me procure un sentiment d'apaisement je garde . Sinon je jette . Et cela me convient . Mon esprit pense à autre chose . Dernièrement j'ai fais toute l'armoire des wc . Donc j'ai pu remettre de l'ordre .

J'ai jeter tout mon maquillage foutu car trop vieux en gardant que l'essentiel . Tous les vieux vernis inutilisés . Les médicaments périmés .

À chaque étagère un emplacement spécifique : en haut toutes les trousses de toilettes . Ensuite en dessous sur l'étagère le matériel de mon fils (coton , crème ...) , ensuite les médicaments , puis vient les serviettes et enfin les produits ménagers. Puis je me suis attaquée au meuble bas de la salle de bain : j'ai donc rangé mes lisseurs de cheveux , mon sèche cheveux , et les brosses à dents neuves , les gels douches et shampoing avec les crèmes . Tout à sa place . Sur le lavabo , un pot avec nos brosses à dent . Un petit panier avec dedans mon nécessaire afin d'éviter de chercher / crayons pour les yeux , chouchou pour les cheveux et barrettes ... rapide et efficace . Sa ne traînera plus .

Sa ma fait du bien de ranger . Evidemmment pour en arriver à la maison de mes rêves le chemin est long mais sa me fait tellement du bien ...

Aujourd'hui , dernière séance de rééducation du périnée . Je suis un peu triste . C'est comme la fin d'une belle aventure qui se tourne . Je réalise que ma grossesse est bel et bien terminée . La boucle est bouclée . Je ne reverrai plus ma sage femme . Je lui ai promis que je reviendrai la voir avec mon fils et je lui amènerai de bons chocolats de pâtissier car c'est un peu grâce à elle que j'ai tenu pendant mon alitement . Que j'ai trouvé le courage de rester calme . Sa présence , son ecoute , m'a rassurée dans les moments de doute . Du coup vendredi prochain je passerai la voir avec mon fils et des petits douceurs chocolatées pour clore ce chapitre . J'aimerai bien rester en contact avec elle . Mais je doute que je puisse . C'est une professionnelle de la santé . Je suis juste sa patiente . Elle ma juste permise de me sentir unique et bien pour me permettre d'avancer . Maintenant j'ai les cartes en main . Peut être je la reverrai dans une seconde grossesse ? Je ne pense pas encore à cette éventualité mais je sais que sa sera encore vers elle que j'irai .

Je dois continuer sans elle .... vendredi prochain donc j'irai voir ma sage femme et j'irai chez madame V pour continuer un peu l'adaptation de mon fils chez elle . Sa ne m'enchante pas . Mais je dois prendre sur moi . Sa me rassurera . Hier j'ai eu une nouvelle crise d'angoisse en me demandant si je ne regretter pas la place en crèche . Au moins il y avait un cadre , au moins ils étaient plusieurs s'il arriver un drame , la elle est SEULE avec trois petits en bas âge . Va t'elle s'en sortir ? Prendre t'elle bien soin de mon fils ? Je doute encore et toujours et je reste tellement dubitative . Pourtant tout le monde , tout mon entourage me dis que c'est la meilleure solution. Il y sera bien . Ce sera un environnement qu'il connaîtra . Il ne sera pas oppressé par tout ce monde .. peut être mais je ne suis pas prête à le lâcher , a m'éloigner de lui , à le laisser à une inconnue et cela me déchire le cœur .

Enfin je m'éloigne du but premier de mon article . Je voulais juste dire qu'il faut être soudé dans le couple quand la famille s'agrandit . Au final sa nous a rendu encore plus fort . Même si j'ai eu des moments de remise en question et des doutes . Oui on a failli se séparer . Oui la libido en a pris un coup avec la grossesse . Je comprend les couples qui se séparent pendant cette période . Il faut vraiment être amoureux pour faire un enfant . Je garde que du positif de toutes des épreuves traversées . On a eu une période où on se sent parfois comme des colocataires et plus comme un couple . Il va bosser très tôt je reste chez moi toute la journée avec mon fils . Quand il rentre il est fatigué . Il prend le relais parfois . On mange ensemble mais on est crevés et donc on reste posé sur le canapé devant la télévision . En ce moment sa va beaucoup mieux . On a pas mal discuter là dessus . Bien sûr que c'est pas facile mais on s'aime . Même si je n'oublie aucune de ses erreurs ...

Nous sommes le 2 décembre . Il y un an jour pour jour je prenais ma température pour savoir si un petit bébé etait en train de grandir dans mon ventre ! Je me doutais pas encore du test positif que j'allais faire deux jours plus tard . C'est le fameux mois ou j'ai tout lâché , ou je me suis pas prise la tete car pour moi je partais en PMA , c'était sur et certain donc de tout ce cycle la je n'y avais pas trop pensé ! Je m'en souviens encore , j'étais étonnée que ma température remonte à 14 dpo . J'avais d'un côté un espoir que cela soit une bonne nouvelle et d'un autre je ne voulais pas croire de peur d'être une nouvelle fois déçue... j'avais eu un miracle de Noël , un si beau cadeau ....

Commenter cet article