Il fait beau !

Publié le par Dolly

Il fait beau !

Vendredi j'ai du gardé mon fils, ma mère n'a pas pu venir. Ma responsable très gentille en ce moment ma dit pas de soucis prend ton vendredi si tu as aucune autre solution. Donc j'ai pu profité de lui. On a par ailleurs parlé des congés d'été et la aussi je sais que tout le monde va se battre pour avoir le mois d'août... Moi la première puisque Madame V à pris les trois premières semaines d'août. Et je n'ai pas forcément envie que ma mère le garde constamment. Déjà qu'il est difficile de la remettre gentiment à son rôle de grand mère sans qu'elle fasse du zèle... Je pense que mon homme va pouvoir avoir ces trois semaines la mais on sait jamais ! Donc il va falloir réfléchir et en plus j'aimerai avoir les vacances afin de profiter de mon homme et mon fils. Enfin d'après ma responsable, je serais prioritaire vu que j'ai un enfant en bas âge... Apres à voir si elle a pas dit sa histoire de me calmer. Oui car en ce moment c'est assez tendue avec elle. Car depuis que je suis rentrée de mon congé maternité ma fiche de poste a changé. Elle ma fait miroiter de supers missions mais au final c'est de la poudre aux yeux, bien sûr que le principal c'est la paye qui tombe en fin de mois. Malgré tout, je ne fais pratiquement plus rien. Certains se seraient réjouis de ne rien faire. D'être payer à glander. Pas moi. Les journées sont parfois longues. Et je suis également dégoûtée de m'être fait berner à ce point. Avant on s'entendait super bien avec ma responsable. C'était comme une seconde maman. Et j'ai vu ce changement. Dès qu'elle a appris ma grossesse. Nos relations ont changés. J'ai l'impression d'avoir était punie. Certes je suis protégée car je suis en CDI mais pourtant on me donne peu de boulot. Malgré tout je garde la tête froide. Le principal c'est l'argent. Tant que sa tombe sa me va. Peut importe. J'ai mon évaluation avec elle la semaine prochaine. J'espère lui faire part de mes doutes, de mon ennui. J'espère sincèrement qu'elle va prendre en considération mes envies de travailler. Et que l'abcès va être crevé. Je n'ai pas voulu être arrêter à 28 sa et quelques. Ni même être alitée. Ni même quitter mon poste en les laissant le bec dans l'eau. Mais c'était pour le bien de mon bébé. Pourquoi je n'ai pas eu son soutien ? Pourquoi elle a tellement changé ? Pourquoi cette réorganisation du service ? Même celle qui est en remplacement à plus de boulot que moi !


Trêve de questions. J'aurai peut être des réponses lors de mon évaluation donc. Je mise beaucoup là dessus. Sa fait quand même depuis 2007 que je suis dans ce service. Je pense avoir assez d'expérience pour être prise au sérieux.

Je ne pensais pas que ma grossesse pourrait être un tel frein dans mon ascension professionnelle.

En tout cas, mon fils a était agreable, rien à voir avec dimanche ! Mais quel plaisir de retrouver mon petit amour ! Est ce à cause du temps magnifique ? Les températures estivales ? Ou tout simplement parce que je suis de bonne humeur qu'il l'est aussi ?

En tout cas je suis refaite et du coup mon fils pareillement ! Je suis dans une période haute en ce moment, je suis pleine d'ondes positives et j'espère que la chute ne sera pas brutale... Je me connais maintenant. Je vais bien et puis d'un seul coup, quelque chose m'énerve et je suis en bad total... Donc quand je vais bien comme en ce moment j'essaie de me protéger tout en profitant de ma bonne humeur. J'essaie de me dire que la période positive va continuer pendant un bon moment !

Sinon mon fils grandit de plus en plus et il m'impressionne toujours autant ! J'ai tendance à le couver énormément alors qu'il a une faculté d'adaptation énorme ! Par exemple j'ai pris sur moi et je l'ai amené à mon boulot pour le montrer à mes collègues. J'ai toujours peur de sortir (suite à mon alitement), mais il a fait tellement beau et chaud que c'était bête de rester enfermés. Je suis donc sortie SEULE sans l'aide de personne et je me suis débrouillée ! Je suis très fière d'avoir pu sortir comme sa, sans ma mère ou mon homme. Je suis capable. Malgré tout j'avais de l'appréhension. Cette peur, toujours omniprésente. Ce devoir de le serrer contre moi, d'observer tous les gens, de déceler un fou furieux, ou un prédateur. Je me sentais pas en sécurité. Mais je me faisais une raison. Mon côté agoraphobe ne doit pas devenir trop présent au risque que je transmette les peurs à mon fils. Au final, mes collègues ont été ravies de le voir, elle le trouve sage et très beau, chose qui me stresse encore plus car je me dis qu'on me le piquerai... J'avoue que je suis pas rationnelle, je pense à des choses débiles, je me créer des histoires. Parce que je sais que j'ai un véritable trésor. Et je crains pour lui. Je n'ose pas imaginer ma vie sans lui... Je dois encore travailler le fait que je dois sortir. Prendre sur soi. Et arrêter d'imaginer constamment le pire.

Elles ont voulu le prendre dans leurs bras ou l'embrasser. Mais je n'ai pas voulu. J'ai encore du mal à le partager. Si elles veulent prendre un bébé dans leur bras elles ont qu'à en faire un. Enfin je dis sa pas par méchanceté car une dès collègues n'a pas d'enfant (par choix ou par stérilité...) je ne sais pas mais avec mon petit vécu j'essaie d'être correcte avec elle du coup. Donc je lui ai laissé faire un bisou sur la joue de mon fils, bien que à l'intérieur de moi, je n'avais qu'une envie c'était lui laver le visage par la suite... Cette manie qu'on les gens (les femmes en majorité) que des qu'il y a un enfant (un bébé encore pire) de venir gazouiller comme des connes autours de lui, de vouloir l'embrasser, le tenir... Je déteste absolument cela. Mais je dois m'y faire. Je n'ai jamais était comme cela. Les enfants me stressent. Je n'aime pas lorsqu'ils viennent me voir, me parlent ou autre. Je les trouve sans intérêt. Je ne suis jamais allée m'extasier sur un nouveau né. Je n'aime pas parler des exploits parce qu'il a fait un gros caca ou un joli gribouillis. Je trouve que les gens sont complètement cons en ayant ce comportement. Depuis que j'ai mon fils, je n'ai absolument pas changer. Je ne vais toujours pas vers les enfants. Je n'ai toujours pas la patience envers eux. Mais... Je suis un peu plus indulgente envers les parents. Je pose parfois une question par politesse même si je me fous totalement de la réponse.

Moi même je ne montre pas les photos de mon fils comme la majorité des parents. Je ne parle pas de lui. Je répond poliment quand on me demande par contre. Mais si je pouvais le garder. Rien que pour moi. Je le ferais. Peut être parce que j'ai accouché à 37 sa c'était trop tôt ? Un mois en avance, j'ai pas coupé le cordon encore psychologiquement ?

Aucune idée en tout cas, je pourrais faire comme toutes les autres puisque même si je ne le dis pas, je trouve mon fils merveilleux et beau. Peut être parce qu'il est métisse ? Peut être parce qu'il a été longuement désiré et attendu ? Peut être parce que tout simplement c'est mon fils...

En tout cas c'est avec soulagement que mes règles sont la. Je suis trop contente à chaque fin de cycle qu'elles viennent. Surtout que dans un groupe Facebook, une fille qui avait le même terme que moi vient d'apprendre qu'elle est enceinte (elle a deux enfants). Donc enceinte du troisième sous pilule. Elle le vit super bien cette jolie surprise. D'ailleurs dans ce groupe de mamans, elles veulent toutes un nouveau bébé pourtant elles viennent d'être mamans en même temps que moi pratiquement ! Suis je normale d'en vouloir qu'un seul ? Bon ne jamais dire jamais, avant je n'en voulais aucun alors on peut changer d'avis...

Toute cette aventure, l'attente, la grossesse, la MAP, l'accouchement. Cette montagne de sentiment entre la peur, l'envie, les doutes, la joie et le bonheur d'être enfin parent. C'est trop pour moi. Je dois digérer tout sa. Avec le recul c'est unique et merveilleux même si je suis passé par des moments de désespoir je me dis que j'étais vraiment novice là dedans. Peut être dans longtemps, si j'ai une seconde grossesse, je le vivrais sûrement différemment ? Avec plus de calme et de sérénité ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angeline 14/03/2017 22:07

j'aime me promener ici. un bel univers.