L'histoire de Elios, mon ex

Publié le par Dolly

L'histoire de Elios, mon ex

Encore une fois j'ai pas eu le temps de venir poster des articles. Pour me faire pardonner, je vais vous parlez de Elios. Un de mes nombreux exs. Rien à voir avec les bébés ou autre. Mais sa me fera du bien d'extérioriser et de me confier.

Dans ma vie passée, j'ai été très courtisée. Et j'ai aussi couru plusieurs lièvres à la fois. Certaines diront allumeuse et je ne pourrais pas le contredire ni le nier. J'étais ce genre de fille que tout le monde aime ou deteste. Soit on m'admire soit on me hait. J'étais souvent au centre des attentions et des conversations et j'avoue que cela ne me déplaisais pas, bien au contraire !

Malgré mon cœur d'artichaud, plaire était un moyen pour moi de me rassurer et me sentir exister. Mes exs viennent et partent au grès de mes envies. C'est moi qui décidais et non l'inverse. Certes, j'ai eu des coups de cœur mais à chaque fois, bizarrement les coups de cœur se finissaient en coup de blues. Parce que je ne savais pas aimer correctement. Parce que je n'avais pas trouvé le bon. Sûrement. Donc mes histoires de cœur se terminaient parfois jamais car je ne m'étais jamais de point final au cas où j'avais besoin de réconfort.

Et puis il faut dire que c'était vraiment agréable de se sentir convoitée et désirée par plusieurs hommes. Pour la réputation c'est moins drôle, forcément les jolies femmes sont en proie à énormément de jalousie et je le vivais plutôt bien. Comme je dis chacun sa vie et les langues de vipères ne me touchaient vraiment pas... Surtout que je n'ai jamais cassé un couple. Donc certains exs etait pour moi plus important que d'autres.

Avant de rencontrer mon chéri. J'ai eu donc plusieurs hommes qui ont compter pour moi. Dont celui que nous appelerons Elios. Elios etait dans mon lycée mais on ne s'est jamais vu ni parlé à l'époque. On s'est rencontré dans une soirée. Et à la base j'étais sur son copain. Mais son pote étant en couple donc par dépit il me présente Elios. Elios est quelqu'un qu'on ne remarque pas, tellement il est banal. Les cheveux brun et court. Les yeux un peu en amande. Marrons. Simple. Sans étincelle. Je n'avais aucune raison de lui trouver un charme ou même de le regarder. D'habitude je recherche le physique avant tout, donc yeux verts, châtain et surtout le corps bien musclé. Pourtant je lui accorde un instant et nous sortons ensemble ce fameux soir.
D'un commun accord, nous décidions de nous voir uniquement quand nous étions en manque de bisou. Il ne m'interressait pas plus que sa niveau physique. Et je ne prend pas la peine de lui parler pour le connaître. En gros un plan d'un soir.

Mais qui au fil du temps se transforme en histoire compliquée.

Puisque nous n'arrivions pas à couper le cordon. Nous nous mettions en couple mais nous ne pouvons nous empêcher de nous voir. Au départ pour des câlins mais je voyais que la relation n'étais plus la même qu'au début. Au fil des jours, des semaines, des années...

Un jour il me demande ce que je fais après. Je lui répond rien je rentre chez ma mère. Et la il me dit de rester un peu avec lui. Je pense qu'à cette époque nous étions deux jeunes insconscients en manque d'affection. Et nous puisons l'un envers l'autre du réconfort. Sans se poser de questions. C'était une relation simple et sans prise de tête. Une relation idéale dans le fond.

Et à chaque fois que nous nous voyons, je restais un peu plus longtemps avec lui. C'est comme sa que je passais des après midi entières avec lui. À grignoter des pizzas surgelées et à regarder des films.

Sa à duré des années. Ou nous nous voyons. Mais lui et sa fierté d'italien. Moi et mon cœur de pierre. Nous refusions l'évidence. Nous avions mis un accord dès notre rencontre. Que du sexe. Nous ne voulions pas entendre parler de sentiment. Pourtant nous sommes humains et à force des années, moi je ne pouvais nier que je me suis attachée à lui. Non je ne pense pas à un coup de foudre. Plutôt des habitudes fortement ancrées.

Malgré les rencontres faites à côté. C'était plus fort que nous. Nous nous retrouvions toujours. Toujours en cachette. Mais toujours en passant de bons moments de plus en plus complice. Je commençais d'ailleurs à le connaître un peu. Il aime les chansons italiennes, l'Olympique de Marseille et les belles voitures. Il a une soeur. Ses parents sont séparés. De petits éléments qui bout à bout faisait que je m'attachais non plus à son corps mais à sa personnalité. Comble du comble. Le seul homme dont je ne devais pas m'attachais, je le trouvais de plus en plus sympa, attachant. Et j'envisageais dans ma tete comment aurait pu être notre relation si on avait été en couple sérieusement.

Une fois nous avions tenté quelque chose. Enfin nous ne le sommes pas dis clairement, bien évidemment.

Ce n'étais pas dans notre contrat. Mais pourquoi à l'époque nous étions attachés à ce contrat moral ? De ne pas envisager de sérieux ?


Pour un pari une année je lui avais dis que c'était la saint Valentin et que sa m'aurait fait plaisir une simple rose. Dans ma tête je savais qu'il ne me l'acheterais. C'était un test en quelque sorte. Ressentais t'il la même chose que moi ? La saint Valentin etait passée et toujours pas de rose. D'un côté cela me rassure car je me dis qu'au final c'est mieux qu'on reste dans cette relation la. Sa évite de remettre tout en question. Et un soir, apres le boulot. Il me dit qu'il a quelque chose. Et il vient avec une rose rouge. J'étais sous le choc. En retour je lui ai offert un bracelet apres de longues hésitations. Et je pense que c'est sa qui à causé notre perte. Car notre contrat etait rompu. Nous étions allé plus loin que ce que nous avions décidé. C'était la goutte d'eau qui a fait que les distances que nous avions mis étaient cassées.

Nous offrir quelque chose etait la preuve que notre relation avait un côté affectif désormais. Il fallait absolument que nous nous quittions. Nous étions en couple. Nous aimions nos copains respectifs. Ce bracelet et cette rose signifiaient énormément au final. Ces objets concrétisaient ce que nous voulions au plus profond.

Je pense sincèrement que nous sommes passés à côté d'une très belle histoire. Car au final, notre pseudo histoire a durée dans le temps. Ce qui etait à la base une histoire sans leindemain a durer des années... Les histoires d'amour ne sont jamais dû au hasard. Nous nous sommes ratés plusieurs fois. Le destin etait contre nous. À chaque essai.

Comment construire une histoire d'amour basé sur du sexe ? Comment se faire confiance quand on sait tous les deux que nous trompions sans regret et facilement nos copains de l'époque ?

Le tournant de cette histoire c'est lorsque mes parents ont divorcés et ou j'ai été très mal dans ma vie que j'ai moins eu le temps de le voir. Entre temps, j'ai rencontré mon homme actuel.

Et puis je l'ai vu. Il m'a dit qu'il avait rencontré quelqu'un. Quelqu'un de bien. Je pense qu'à l'époque il pensait que j'allais le retenir. Mais la j'étais trop triste. De ma vie. De mes parents qui se séparent. Que je l'ai en quelque sorte laissé partir. Je lui ai dis que j'avais aussi rencontré quelqu'un. Quelqu'un de bien aussi. Je pensais qu'il allait me retenir. Nous nous sommes quittés sur ce dernier câlin.

Nous nous étions reçus une dernière fois mais rien n'étais comme avant. Nous avions fait nos vies. Nous étions adultes.

Nous avons couper les ponts. Pendant ces années. Un message pour se souhaiter la nouvelle année. J'ai appris qu'il s'était pacsé. Il a appris que j'avais eu un enfant.

Au final c'est une relation toxique. Pour lui, pour moi. Pour sa copine. Pour mon chéri. Par respect pour nous. Par respect pour eux.

Nous devons interdire de nous voir. De nous revoir. Cette attraction physique qui perdure au delà de tout ce temps. De toutes ces années. Nous fait culpabiliser. Nous poursuit. Nous fait du mal.

Lorsque j'ai reçu son message pour savoir ce que je faisais mercredi. J'étais surprise puis peinée.

Pourquoi est ce si dur ? De se dire stop une bonne fois pour toute ? Alors que notre vie est faite et que je suis heureuse avec ma petite famille. Pourquoi me fait il subir cela ? C'est méchant et égoïste.


J'aurais pu céder et aller le voir. Voir comment il a changé. Parler de nos vies comme avant. Peut être bien lui faire un câlin. Retrouver son odeur, ses bras. Mais non. Ce démon du passé doit rester dans le passé.

Bien sûr que je ne suis pas objective. N'importe qui dirait que c'est mauvais, malsain. Je le sais. Je suis consciente. Je ne veux pas tomber là dedans. Retourner dans cette spirale...

Je lui ai dis que j'avais des choses à faire. Il m'a dit ok. Voilà. L'histoire de Elios. Le point final à cette histoire...

Commenter cet article