Mauvaise blague (suite)

Publié le par Dolly

Mauvaise blague (suite)


Bref, sinon si on résume les deux jours de congés, je dois dire que je suis usée, exténuée, HS. Mon fils a été absoluement pénible. Casiment pas de sieste, couinant, ne voulant pas rester au même endroit plus de quelques minutes... Je l'ai jamais vu aussi chiant je dois dire. Je pense sincèrement que c'est dû à ses gencives (bave excessive, mordillement...). On voit en effet un tout petit bout blanc en bas. Bref, ce n'est qu'une supposition et j'ai honte de le dire mais je langui de retourner bosser jeudi. En plus je dois le porter et comme mon mal de dos est toujours la (oui oui depuis le temps j'ai encore mal, satanée de péridurale !), donc les journées sont longues. Et il commence à peser...

Honte à moi de penser sa, de penser que demain c'est ma mère qui va le garder et que je vais souffler un petit peu. Un peu de répit. C'est vrai que je ne suis pas du tout patiente donc au bout d'un moment je pete un cable. Alors que jusqu'à présent il a été exemplaire. Je lui en demande peut être trop. Je place la barre trop haute pour mon fils. Je suis peut être trop exigeante envers lui. Ce n'est qu'un bébé pourquoi je n'arrive pas à le comprendre et à être patiente comme toute mere qui se respecte. Une maman parfaite sans défaut. Comment font elles celles qui ont plusieurs enfants ? J'ai l'impression que je suis nulle !

En plus sa fait plusieurs jours que je dors mal, (cauchemars) et je me réveille en sueur et impossible de trouver le sommeil (insomnies). Je me rendors au petit matin, une heure avant de se lever. Autant dire que ma bonne humeur à totalement disparu et je suis de nouveau énervée. Je ne sais pas ce qui me perturbe car j'essaie de positiver (voir le verre à moitié plein je sais). Malgré tout il me manque à nouveau des heures sommeil et quand je suis dans mon lit je ne cesse de cogiter et je m'endors du coup très tard... Du coup sa m'énerve , un cercle vicieux.

Pour le fameux courrier de PAJEmploi, je leur ai passé un énieme coup de fil. Je n'en peux plus de cette administration française... Pour eux je dépasse bel et bien de.... tenez vous bien... 0,4 petits centimes ! Mais merde quoi !

Heureusement j'ai demandé à une fille du groupe Facebook qui est assistante maternelle ce qui pouvait clocher là dedans... Après hésitation (même les assistantes maternelles ne connaissent pas bien le système. C'est d'une débilité tout sa.) elle me dit que c'est parce que j'ai pas noté les congés payés de madame V. Comme si moi j'allais le deviner ! Mon humeur massacrante revient en force ! Donc tout simplement je dois marquer sur le prochain bulletin de salaire, 2,5 jours de congés payés et notamment (d'après la gentille dame qui bosse à PAJEmploi), je ne dépasserais plus leur plafond (à la noix) !

Non mais on est de bonne foi et encore on se fait taxer d'une aide financière. Non mais s'il fait que je mette mon fils plus souvent chez madame V pour toucher la CMG je trouve ce système ridiculement bête !

Je vais faire exactement ce qu'elles ont dit toutes les deux puisqu'elles ont eu le même discours sur mon soucis. Il vaux mieux que le mois prochain, je continue à percevoir l'aide de la CMG car je n'en resterais pas la ! Je les harcèlerai chaque jour s'il le faut !!!


Au niveau du reste que dire... Ma mère à acheter un siège auto car dans sa tête elle veut à tout prix prendre mon fils le vendredi (comme elle le garde) et le monter chez elle (donc à 30 km de chez moi) ce qui a le don de m'exaspèrer au plus haut point.

J'avoue qu'en ce moment j'ai une phase descendente. Sa allait un peu mieux le moral mais la je recommence à broyer un peu de noir. Je me demande si c'est pas la pilule qui fait sa. Sautes d'humeurs. Quand je prendrais rendez vous au gynecologue je demanderais peut être un autre contraceptif ?

J'ai pas envie de voir du monde. Pas envie de sortir de chez moi. Tout m'ennuie. J'espère que je vais aller mieux moralement rapidement. Car je ne me reconnais plus. Je me sens fragile et vulnérable. Je hais cette sensation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article