Mes cauchemars du moment

Publié le par Dolly

Mes cauchemars du moment

Les cauchemars sont toujours présents. Cette nuit me paraît interminable une nouvelle fois. 3h41 du matin !



Sa fait la seconde nuit que je cauchemarde.

Ou je me dispute très violemment avec ma mère car elle me reproche pleins de choses, que je fais mal avec mon fils et ou je pète un cable car elle n'est pas à sa place de grand mère.







Je n'ai pas envie de me rendormir parce je suis encore trop chamboulée. Pour mettre un terme aux cris, c'est ma tante qui a fait sonner le portable pour qu'on arrete de se chamailler (ma tante est très proche de ma mère).



Dans ce rêve la, on se disputaient et ma mère a du coup repris un médaillon en forme de cœur qui etait au cou de mon fils (qui etait grand dans mon rêve 5 ou 6 ans). Je lui ai dis de partir, de se casser et elle a donc enlever le médaillon et elle s'en allait !

J'avoue être troublée. Je sais que tout à une signification. Il faut que je réfléchisse pourquoi mon subconscient m'a envoyer ce message.




Si je me penche sur la signification du rêve :



je sais que c'est par rapport à ma vie actuelle. Ou je m'impose pas assez vis à vis de l'éducation avec mon fils. Je le sais que sa me ronge. Et ou je n'arrive pas à recadrer car je sais qu'elle le prendra mal et le but n'est pas de se fâcher pour cela. Seulement les remarques qu'elle fait (inconsciemment) me font parfois mal. Moi qui est besoin de me rassurer sur mon rôle de parent. Je me sens quelquefois dévalorisée. Et je sais que c'est ma faute. Je l'ai trop sollicitée pendant ma grossesse (qu'elle a vécut par procuration). C'est moi qui l'appeler pour donner des nouvelles tous les jours. Et depuis on garde cette terrible habitude. Ou chaque jour elle m'appelle (parfois c'est moi) et où elle veut savoir comment s'est passé la journée. S'il a bien mangé, bien dormit... Et c'est la qu'elle fait ses petites remarques : il fallait pas faire d'enfant, un enfant c'est comme sa, tu ne sais pas y faire...

J'avoue que c'est très dur à entendre car je pense être quand même une bonne maman pour mon fils. Certes je ne suis pas parfaite mais je lui donne pleins d'amour.



Franchement il va falloir que je lui dise gentiment à la prochaine remarque que je n'aime pas quand elle me critique. Je sais bien qu'elle ne le fait pas exprès pour me blesser mais pour le bien de mon fils. Mais sa me gêne...



D'ailleurs si dans le blog, si des grands mères. passent ici sachez rester à vos places. Vous n'êtes pas les mamans. Vous n'avez pas à intervenir dans l'éducation de vos petits enfants. Et cela même si quelque chose vous derange. Laissez nous être imparfaites. Laissez nous apprendre à devenir parent. Soyez la si on vous donne des conseils. Mais c'est tout. Valorisez nous au lieu de nous descendre... Soyez indulgente avec votre fille !





Sinon dans ce rêve aussi. Il y avait mon homme. Et on se criait dessus pareillement. Parce qu'il faisait mal les choses. Il laissez notre fils sans surveillance. Il lui mettait des chapeaux avec des fils attachés à son cou... Et j'etait énervée car il ne faisait rien correctement.

Je pense que la aussi c'est un message fort et qui a l'inverse de ma mère qui s'investit vraiment (vraiment) trop mon chéri n'est pas assez présent. Certes il bosse et il a des horaires de dingue donc il voit son fils tôt le matin et assez tard le soir. Le weekend par contre il est la mais ne s'impose pas assez.

Message du coup aux papas qui passeraient par ici. Restez plus présent auprès de votre famille. Prenez du temps. Même si vous êtes fatigué ou éreinté de votre journée de boulot. On a besoin de vous. De votre soutien.

Conclusion générale

C'est vrai que dans mon cas. Je pense que malgré les mois qui passent. Nous ne sommes pas vraiment à nos places. Et cela m'affecte. Ma mère doit s'effacer un peu pour me laisser prendre des directives seule sans forcément son consentement.

À l'inverse mon homme doit être plus présent. Et se mettre vraiment dans son rôle de père en s'affirmant davantage.

Ce sont ces deux axes que je dois réfléchir et retravailler. Trouver des solutions en douceur pour que chacun s'y retrouve dans là sérénité.

Je sais que sa sera pas simple. Mais j'ai déjà pris conscience. Plus qu'à appliquer... C'est pas gagné !

Commenter cet article