Nouvelles résolutions

Publié le par Dolly

Nouvelles résolutions

J'ai passé un super weekend (trop court). Ma mère a gardé mon fils toute la journée du samedi et j'ai pu allé avec cheri faire les achats de Noël. On a pu se retrouver et passer du temps ensemble. Je ne me souviens même plus à quand remonte le dernier restaurant que l'on a fait en tête à tête ! Sa nous a fait super plaisir dans tous les cas.

Mais je vais pas mentir, sa fait vraiment bizarre sans mon fils et même si je profite, je pense à lui, comme s'il me manquait un organe, un vide viscéral, qui me donne une sensation de creux. C'est la que je me rend compte que ma vie est devenue tellement dépendante de lui et je ne saurais imaginer maintenant mon avenir sans mon petit bébé d'amour....

Je me demandais à chaque instant ce qu'il pouvait bien faire. Ma mère avait beau m'envoyer des photos et textos, je n'étais jamais satisfaite.

Dans ma tête je suis la seule capable de comprendre ce qu'il veut, ce qu'il a ... mais c'est pas sa la vie... Je ne peux pas le forcer à rester prêt de moi.. Je dois le sociabiliser. Je le vois bien le peu que je l'amène dehors dans les magasins, il est tout timide, il ne bouge pas et il observe curieusement sans rien dire et puis au final il s'endort.

Il n'est pas du tout curieux, ne s'intéresse pas à ce qui l'entoure ... Il n'a de yeux que pour moi ou pour son pere et nous regarde avec ses petits yeux tout tendre... Du coup je suis super fière d'être son centre du monde mais je suis égoïste de penser cela et je dois aussi penser à lui et essayer de l'attirer dans des nouveaux environnements, voir de nouvelles choses , de nouvelles personnes afin qu'il s'habitue !

Au risque de faire un bebe frustré, peureux et même angoissé comme moi à la moindre sortie...

De toute façon sa se voit trop qu'il n'a pas été habitué à sortir avant ... Au départ je voulais attendre qu'il est fait ses vaccins et je trouve toujours une excuse pour retarder ce moment fatidique ! Maintenant avec ma voiture qui est petite c'est vraiment pas agréable de rentrer le cosy devant côté passager puis la poussette dans mon coffre trop juste ... Donc sa me fait chier rien que d'y penser et je reste chez moi ... Enfin aussi c'est parce que je prefere être tranquillement à la maison que me coltiner la foule et le froid... Je l'avoue ... Et au final, je ne suis jamais sortie SEULE dehors avec lui !!! Je me suis toujours débrouillée pour que ma mère ou mon homme soit avec moi ! C'est tres grave quand j'y pense ! Comment je vais faire en janvier quand tout le monde reprendra le boulot ? Je devrais tout gérer SEULE !!!!

En tout cas, en se promenant avec mon homme on a croisé des tas de femmes avec leur poussette et leur petit de quelques semaines par ce froid glacial.. Jamais je ne me serais permise de le sortir si j'avais accouché en hiver... C'est là qu'on voit la différence entre une maman épanouie et moi encore en stress pour un rien !


Pourtant je n'ai pas à m'inquiéter, ma mere se régale de le garder. Elle lui a acheter un super lit parapluie, un parc en bois et pleins de jouets. Il a un transat. Sa poussette et son biberon. Pour le moment il est petit et ne réalise pas encore quand je le laisse la journée. C'est moi plutôt qui me bouffe la tête pour rien encore une fois. Ces satanées angoisses qui me retienne, qui me prive de profiter de l'instant présent !

Mais moi je réalise à quel point il me manque et je me dis que la reprise du boulot va être très compliqué et difficile à gérer. J'en ai marre d'en parler, j'en ai marre d'y penser. De me ruiner le moral avec sa ... Sa me rend malade. Surtout en pensant en janvier.

Je dois d'allleurs revoir madame V pour continuer l'adaptation cette semaine. Sa sera sûrement la dernière fois. Apres elle part en congé et on se reverra en janvier, le 2 janvier exactement, jour où je devrais lui laisser toute la journée... J'appréhende tellement ! Je me sens mal rien sur d'en parler. Je me fais une raison en me disant qu'on y est pas encore, que c'est encore loin et c'est vrai que je me calme plus facilement. Mon stress est la mais j'arrive à me dire que toute maman est passé par la, qu'il faut faire confiance et que c'est une professionnelle. Qu'elle exerce depuis 2006, qu'elle a un agrément et que quoi qui se passe je pourrais mettre fin au contrat puisqu'on à deux mois d'essais ... On se rassure comme on peut n'est ce pas ?

Je suis donc allé faire les magasins le samedi toute la journée. Pour mon fils, tout ce que je voulais etait en rupture de stock, logique je m'y prend au dernier moment. J'ai quand même trouvé une peluche Mickey qui parle et qui dance. Je pensais que j'allais dépenser sans compter mais non on nous a tellement donné de jouets que du coup je ne sais plus quoi acheter et sans compter tout ce que la famille et les amis vont acheter...

Enfin des amis sans l'être puisque en parlant de sa j'ai bien vu une différence de comportement face à moi depuis que je suis maman. Quand on été dans les magasins par exemple, on a croisé deux mamans avec leur petit qui avaient l'air super proches et heureuses. Et je me suis surprise à les envier. Leur complicité, elles partager de bons moments avec leur petit bébé ! Il me fallait une amie comme cela. Une amie avec un bébé du même âge que le mien. C'est sa qu'il me fallait pour calmer mes angoisses. Quelqu'un avec qui je puisse me confier et partager pleins de choses. Certes j'ai des amies. Mais soit elles sont plus âgées, soit leurs enfants sont grands, soit elles habitent loin. Soit elles ont changé de comportement, ma soit disant meilleure amie ne me calcule plus depuis que j'ai accouchée ! Jalousie ? Plus les mêmes centres d'intérêts ?

Sa fait mal de me le dire mais encore une fois, ma vie à totalement changé et mon cercle social s'est réduit considérablement en étant maman. Je pense qu'il faut que je me trouve de nouvelles amies, elles aussi mamans pour qu'on puisse partager les exploits de nos bambins sans avoir l'impression de saouler...

Voila un nouveau but que je peux me fixer pour la nouvelle année :

1/ continuer mon élan minimaliste pour désencombrer mon chez moi et me sentir bien dans ma tete et dans ma maison

2/ me faire de nouvelles copines qui sont mamans avec un enfant de l'âge de mon fils

Tout pourrait être si simple si seulement je ne me pourrissais pas la vie de petites choses insignifiantes... Je dois revoir mes priorités pour être mieux dans ma tête et dans mon corps.

Voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide n'est ce pas ?

Commenter cet article