Oui ou non ?

Publié le par Dolly

Oui ou non ?

Je dirais pas que sa va mieux, mais nous nous voilons la face. Il faut garder cette image de couple lisse vis à vis de notre entourage, et surtout que mon fils ne pâtisse pas de cette situation. Je n'ai pas forcément envie que mes proches ou amis sachent ce que nous traversons sa ne regarde que nous pour le moment. J'imagine déjà la scène. Les je te l'avais dis, ou les petites phrases telles que sa va passer c'est rien. Je n'ai pas besoin de personne intermédiaire. Juste un peu de temps. Pour se retrouver. Savoir ce que je veux vraiment. C'est vrai que j'ai réagis à chaud. La nuit porte conseil. Et je me dis calme toi, il faut peser le pour et le contre avant toute chose. Ne pas agir dans la précipitation.



Pour le moment donc nous tentons de nous retrouver. Ce n'est pas facile. Sa serait si simple de tout abandonner, de se laisser aller à la tentation. De tout jeter. Repartir à zéro. Mais je ne veux pas que cela se termine ainsi.

Est ce que je me mens à moi même ! Peut être. Est ce que je fais est vouer à l'échec ! Peut être.

Mais je ne veux pas avoir des regrets. Je veux me battre pour ce que j'ai construis, ce qui me maintient jusqu'à présent. Mon foyer. Ma famille.

Tous les couples traversent des crises non. Pourquoi on y arriverait pas nous ? Reste t'il de l'amour ? Je pense.

Nous avons donc passé le weekend à nous parler. À se calmer. Nous sommes aller acheter des jouets pour mon fils. Et la je me suis aperçue que c'était sa qui compte le plus pour moi. Ma vie ne se résume pas à moi. Ni à mon homme. Mais à mon fils. Je dois voir son unique intérêt. Le reste n'a que peu d'importance.

Nous tentons de timide approche. De toute façon nous sommes bien trop occupé à gérer mon fils pour penser à autre chose. Nos journées sont rythmées par les couches, les siestes et les jeux. Et sa m'arrange je dois l'avouer. Je ne force rien. Je laisse faire. Pourquoi se prendre encore la tête ? Dans quel but ! Je suis lassée de tout cela.

Je ne sais pas ce que je fais et ou je vais. Je pense juste que le plus important pour le moment, c'est le bien être de mon fils. Et si sa doit passer par la présence de ses deux parents je ferais les efforts nécessaires, pour rester en couple. Et sa peut importe les concessions. Le bonheur de mon fils reste ma priorité.

Commenter cet article